Le Maroc fait ses adieux au “pire mois” et l’indice de reproduction du coronavirus est en baisse

Le Maroc a fait ses adieux au pire mois en termes de nouvelles infections et de décès dus au virus Corona, depuis le début de la pandémie dans le Royaume, comme le ministère de la Santé a révélé que du 1er au 30 août, le Maroc a enregistré 37077 cas, soit 60,4% du total des cas.


Mouad Lamrabet, le coordinateur du Centre national des opérations d’urgence sanitaire au ministère de la Santé, a déclaré que le nombre de décès au cours du mois d’août avait atteint 758, soit 68,2% du total des décès liés à Covid-19, notant que le taux d’infection au cours du mois dernier était de 102 pour 100000 personnes.


Le responsable du ministère de la Santé a déclaré, lors du communiqué hebdomadaire de suivi de la situation épidémiologique au Maroc du 24 au 30 août, que le Maroc a enregistré pendant cette période 9 050 nouveaux cas, dont 42 ont été importés, alors que le taux d’infection hebdomadaire a atteint 24,8 pour 100 000 personnes.
Le nombre de décès la semaine dernière a atteint 223, contre 10012 cures. Par rapport à la semaine précédente, la semaine dernière a été témoin d’une diminution du nombre de nouveaux cas de 8,2% et d’une légère baisse du taux de mortalité, qui a atteint 3%.


Les données du ministère de la Santé ont révélé que l’indice «Rt» a diminué au cours de la semaine écoulée, qui est l’indicateur le plus important qui suit l’évolution de la situation épidémiologique dans le pays. Au début de la semaine susmentionnée, il a atteint 1 puis est retombé à 0,95. Mouad Lamrabet a déclaré que si cette tendance à l’inversion se confirme, le Maroc sera passé du pic de l’épidémie à la deuxième partie de la tendance à la baisse de l’épidémie.


Au niveau de la situation épidémiologique internationale, le Maroc a avancé de trois centres en termes de nombre de blessés, pour atteindre la 46ème place au niveau mondial, et le même arrangement en termes de nombre de décès, puis la 31ème place au niveau mondial dans les déclarations médicales, tandis qu’au niveau africain, le Maroc est classé troisième en termes de blessures, et quatrième en ordre des morts, le deuxième dans les examens.


Le ministère de la Santé a confirmé que l’Organisation mondiale de la santé considérait que la possibilité de transmettre le virus par le sang était faible et, en réponse à une question sur la possibilité de personnes infectées par l’épidémie pour la deuxième fois, Lamrabet a expliqué que de très rares cas, dans les deux cas, étaient à nouveau infectés par le virus, indiquant que “Covid-19” confère au patient une immunité, mais sa durée est inconnue.


La même source a ajouté, en réponse à une autre question, qu’il n’y a pas d’étude scientifique confirmant que boire des “clous de girofle” offre une protection contre le virus “Corona”. Comme il l’a toujours indiqué dans le paragraphe d’interaction, le virus se transmet par l’échange de vêtements.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.